Parole à l’encadrant des u15, Trois question à Samuel Gautrais

Sam, peux-tu te présenter, nous dire qui tu es ?
26 ans dans quelques jours, j’ai rejoint l’ESB Football il y a maintenant deux ans comme joueur en senior et éducateur auprès de la catégorie u15. Avant d'arriver au club, j’ai commencé à jouer au football en 2001 à Pommérieux en catégorie poussin. Ensuite j'ai connu les clubs de Louverné Sports, de l’ES Craon ainsi que le Stade Lavallois (de u14 à u19). Mon rôle au sein du club concerne principalement les u15 avec l'animation de trois séances par semaine et l'encadrement du match le week-end.
Passionné de football depuis tout jeune, mais de façon plus générale, passionné de sport. Ce dernier est selon moi essentiel au développement personnel, et davantage chez les jeunes dans un objectif d'amélioration et de connaissance de soi.
 
Tu encadres une équipe de U15 au niveau le plus haut dans sa catégorie en ligue des Pays de la Loire (R1), qu’apportes-tu à ces jeunes et en contrepartie qu’est-ce qu’ils t’apportent ?
Le groupe u15 (génération 2004) que j'encadre est de qualité. La majorité des joueurs n'ont évolué qu'à l'ES Bonchamp. Cela démontre la qualité de l’encadrement des catégories inférieures notamment la saison dernière avec Matt Benoit en u14. J'essaye de continuer et poursuivre le travail réalisé en amont tout en m'appuyant sur mes convictions du football et en prenant en compte chaque personnalité composant le groupe. Jusqu'à présent, j’ai toujours beaucoup de plaisir à les encadrer, c'est un groupe avec du caractère, ce qui est très appréciable au quotidien mais qui demande de la vigilance et de la prudence. Ceci est étroitement lié à la catégorie d'âge en question.
 
Quels sont tes souhaits immédiats et à plus long terme en matière de Football ?
Au niveau des jeunes, je souhaite que le groupe progresse, poursuive la deuxième partie de saison avec des résultats positifs. Au niveau senior, que les trois équipes se maintiennent, l'équipe C ne rencontrera pas de problèmes. Pour les équipes de ligue, cela sera plus compliqué, mais il faut lutter avec nos moyens et espérer avoir toujours l'équipe fanion en R1 la saison prochaine.

Entretien avec Alain HUTTER