ARCHIVES
RETOUR ACCUEIL
 
 
 
 
 
 

football : Yohan Gesbert : « C'est très dur » (7é tour coupe de france)

Yohan Gesbert (entraîneur de Bonchamp) :« C'est très dur, mais sur la première mi-temps on n'a pas fait un match de coupe. On connaissait leurs qualités offensives. Ils nous ont fait mal. On est revenu juste avant la mi-temps et on est un peu mieux reparti. Après, il y a cette histoire de hors-jeu ou pas sur le but du 3-1. Ensuite, on a pris des contres. Il n'y a rien à dire sur la qualification d'Alençon. Ils nous ont été supérieurs. Sur les 20 premières minutes du match, on a été trop respectueux. On n'a pas mis assez d'intensité dans les impacts physiques. Dans l'utilisation du ballon, on n'a pas mis de rythme. On a fait des erreurs derrière et leurs joueurs se sont fait plaisir dans les espaces. Voilà, on va rentrer à la maison. »
Vincent Laigneau (entraîneur d'Alençon) : « C'est une victoire complète. Cette qualification pour le 8e tour fait un bien énorme à l'équipe et au club. On a fait un match construit du début jusqu'à la fin, même si on se fait une petite frayeur quand Bonchamp est revenu à 2-1. Mais malgré tout, je pense qu'on a mérité cette victoire. J'ai aimé l'état d'esprit des joueurs. On a su prendre le pas techniquement sur l'adversaire et se projeter vers l'avant. Je suis très heureux du travail qu'on fait actuellement. »
Trésor Luntala (capitaine d'Alençon) : « On a bien maîtrisé notre sujet au début de partie, après on s'est fait un peu peur sur la réduction du score et ce but parfaitement évitable. Mais, dans l'ensemble, on a bien géré la situation. L'objectif n° 1 c'est le championnat, la coupe c'est la cerise sur le gâteau. Maintenant on va prendre l'adversaire qu'on nous désignera, mais ce serait bien de recevoir au prochain tour pour faire plaisir à notre public. »
 
Ouest France (14/11/2016)
 

FOOTBALL : Alençon donne la leçon à Bonchamp (7é tour coupe de france)

Coupe de France (7etour). Bonchamp (DH) - Alençon (DH) : 1-5. Le score traduit bien la nette supériorité des Alençonnais face à des Bonchampois qui se sont montrés décevants.
Comme on dit dans le jargon, « il n'y avait pas photo », hier, entre des Alençonnais bien en jambes et techniquement mieux armés, et des Bonchampois qui sont passés un peu au travers de ce rendez-vous. « C'est une victoire complète, bien construite du début à la fin », pouvait se réjouir l'entraîneur normand, Vincent Laigneau.
Les Bonchampois firent un peu illusion en début de match, avec notamment une reprise de Courtin consécutive à un coup franc de Benoît (6'), mais bien vite les visiteurs, s'appuyant sur un pressing de tous les instants, et une technique au service du collectif, se mirent à camper dans la partie de terrain des locaux mis sous l'éteignoir.
Un énième ballon récupéré au milieu de terrain permettait ainsi à Tessier de filer au but, et Lucas n'avait d'autre solution que de commettre l'irréparable pour stopper sa course. Hakim El Hamdaoui transformait la juste sentence (0-1, 23'). Deux minutes plus tard, le même El Hamdaoui profitait du désarroi des Bonchampois pour doubler la mise (0-2, 25') !
Impuissants à réagir, les locaux continuaient à subir la supériorité des Bas-Normands qui placèrent encore quelques contres fulgurants (Juin 38', Tessier 43'). À ce moment-là du match, on se disait alors que rien ne permettait à Bonchamp d'y croire encore et aux Alençonnais de douter. Mais pendant les arrêts de jeu de cette première mi-temps, les Bonchampois obtenaient un corner, et Prosapio, en renard des surfaces, redonnait des couleurs à son équipe (1-2, 45').
Les locaux revinrent alors sur le terrain avec des intentions un peu plus belliqueuses, illustrées par des frappes de Courtin (46') et Prosarpio (53'). « On a fait pendant dix minutes ce qu'on aurait dû faire dès le départ », disait Yohan Gesbert, un peu assommé par la tournure des événements. Dix minutes, c'est en effet le temps que durèrent les espoirs locaux, le temps pour Tessier, parti à la limite du hors-jeu, de déclencher un contre meurtrier et de marquer un troisième but dont les locaux ne se remettront jamais.
Les Alençonnais ne lâchèrent plus leur proie, toujours à deux ou trois sur le porteur et, face à des locaux de plus en plus fébriles, inscrivirent deux nouveaux buts par Kaldrejnane (64') et l'inévitable Hakim El Hamdaoui (88') pour une qualification on ne peut plus méritée.
BONCHAMP - ALENCON : 1-5 (1-2).
Arbitre : M. Valleteau.
BUTS. Bonchamp : Prosarpio (45'). Alençon : El Hamdaoui H. (23' sp, 25' et 88'), Tessier (54'), Kaldrejane (64').
AVERTISSEMENTS. Bonchamp : Courtin (44'), Beunaiche (30'). Alençon : Luntala (38'), Tessier (60').
BONCHAMP : Lanceleur - Beunaiche, Fleury, Diakhaby (Huard, 82'), Lucas - Tardif, Courtin (Rocher, 74'), Bauland - Benoît (Packer, 61'), Prosarpio, Messager. Entraîneur: Yohan Gesbert.
ALENCON : Lelièvre - Pelleray, Bunel, Luntala, Camara - El Hamdaoui K., Perrot, Juin (A. El Hamdaoui, 83') - Kaldrejnane (Diarra, 70'), H. El Hamdaoui, Tessier (Abanda, 87'). Entraîneur : Vincent Leigneau.
 
Ouest France (14/11/2016)
 

football : coupe de france (13/11/2016)

Dimanche 13 novembre, à 14 h 30, au stade Pierre-Guéguan, Bonchamp rencontrera pour le 7e tour de la coupe de France l'US Alençon.
En 2010, l'ES Bonchamp avait atteint les 32es« Nous sommes ravis de jouer à domicile le 7e tour, déclare Dominique Huchedé, président de l'ES Bonchamp football. On espère avoir beaucoup de monde pour nous supporter, Bonchampois et alentours. Nous allons rencontrer une belle équipe de DH qui est invaincue de toutes compétitions depuis le début de la saison. » Ernée et Bonchamp sont les deux derniers clubs mayennais encore en lice.
« Nos ambitions sont de passer le tour et de rencontrer une grosse équipe,rappelle Yoann Gesbert, entraîneur. La coupe de France permet à une petite équipe de se retrouver contre une structure pro pour laisser à l'équipe de bonssouvenirs. » Dernier entraînement avant match, vendredi à 19 h, au stade Pierre-Guéguan.
Dimanche 13 novembre, à 14 h 30, match Bonchamp contre US Alençon, au stade Pierre-Guégan. Entrée : 5 €. Billetterie : bar PMU le 2007 et Le Central.
ESB football, billetterie coupe de France
 
Pour ce 7e tour, L'ES Bonchamp rencontre l'US Alençon au stade Pierre-Guégan le dimanche 13 novembre à 14 h 30. La billetterie est ouverte dès ce jour jusqu'à samedi. Prix 5 €. Il sera possible de faire l'acquisition de l'écharpe du supporter bonchampois au prix de 8 €.
Du jeudi 10 au samedi 12 novembre, Bars « le 2700 » ou « Le Central ». Contact et réservation : 02 43 90 94 99, football@es-bonchamp.fr, http://​www.​es-​bonchamp.​com
 
Ouest France (10/11/2016)
 

Football : Le Mans arrache le partage des points 1-1 - (DH 6/11/2016)

Division Honneur. Le Mans FC (B) - Bonchamp : 1-1. Encore piégée par une boulette défensive, la réserve mancelle a dû s'employer pour sauver le match nul.
 
Les Manceaux allaient connaître une entame de match difficile. Ils perdaient beaucoup de ballons. « C'est souvent le cas depuis le début de la saison. On prend beaucoup de buts sur de grossières erreurs », analysait le coach manceau. Les Bonchampois en profitaient pour ouvrir le score. Beunaiche récupérait un ballon, dribblait son adversaire direct et trompait le gardien manceau d'un tir croisé à ras de terre (1-0,15').
 
Les locaux n'allaient réagir que dans le dernier quart d'heure et allaient se créer des occasions. Un coup franc du Manceau Boutantin était repoussé par le gardien mayennais dans les pieds de Lého qui ratait le cadre (38'). Juste avant la pause, le Mans aurait pu égaliser sur une tête de Bernal (45').
Au retour des vestiaires, les Manceaux, bien décidés à revenir au score, mettaient la pression sur la défense bonchampoise qui avait tendance à reculer. C'était pourtant les visiteurs qui étaient à deux doigts de doubler la mise par Messager esseulé à droite qui voyait son tir frôler le poteau (48').
Les locaux manquaient de peu l'égalisation. Gerbault reprenait un centre de Leho obligeant le gardien de Bonchamp à réaliser une superbe parade (76'). La fin de partie allait être animée et les Manceaux étaient enfin récompensés de leurs efforts. Boutantin égalisait en reprenant de la tête un coup-franc tiré de la droite (82'). On jouait les arrêts de jeu quand le Manceau Gerbault reprenait victorieusement un centre de Virapin mais le but était refusé par l'arbitre suite à une main. « Un match nul mérité au vu de la deuxième mi-temps mais déçu par la première mi-temps »,résumait l'entraîneur manceau.
Pour le coach mayennais : « ce nul n'est pas digne d'une équipe qui prétend jouer le milieu de tableau même si on a arrêté l'hémorragie de la défaite. »
 
Mi-temps : 0-1. Arbitre : M. Rivenez
BUTS. Le Mans FC : Boutantin (82'). Bonchamp : Beunaiche (15').
 
 

football : Bonchamp - Mulsanne-Téloché : 1-2 (DH 30/10/2016)

Privés de Lanceleur et Mottais, les Bonchampois avaient aussi choisi de ne faire jouer qu'un bout de match aux trois joueurs sous la menace d'une suspension pour la coupe en cas d'avertissement (Diakhaby, Courtin et Prosarpio). Une stratégie qui aurait pu être sans conséquence puisque les locaux semblaient en mesure de l'emporter après avoir ouvert le score par Courtin, à la suite d'un corner (49').
 
Auparavant, Ils avaient passé sans dommage une première période où les Mulsannais s'étaient pourtant montrés les plus fringants, même si Courtin avait déjà failli ouvrir le score à la 11e minute et Prosarpio avait montré son savoir-faire (17', 19' et 20'). Mais Xavier Aubert, le coach sarthois, avait un peu raison en soulignant la bonne tenue des siens : « On a fait une grosse première mi-temps et on aurait mérité de mener à la pause. » Il faisait allusion aux occasions de Bouhenni (14'), Souazara (18') et Nkounkou (26' et 37').
 
Au lieu de cela les visiteurs se retrouvèrent donc menés très tôt après le retour des vestiaires. « On a mis les ingrédients pour mener et on pensait avoir fait le plus dur. Mais ensuite on a manqué de panache », déplorait Yoann Gesbert. Messager eut pourtant deux balles de break (60' et 69') avant que Dauné, monté aux avant-postes, n'égalise à la 74e. Les Bonchampois accusèrent le coup et se firent malmener par des Mulsannais qui les sentaient au bord de la rupture. Et les Bonchampois finirent effectivement par rompre sur un coup de boutoir de Collet (87'). Un penalty obtenu pendant les arrêts de jeu par Diakhaby aurait pu leur permettre d'égaliser, mais Rocher le tira au-dessus « On a fini très fort et je pense que notre victoire est logique. Ce penalty manqué est un petit signe du destin », se réjouissait Xavier Aubert.
 
Mi-temps 0-0. Arbitre : M. Sourdin

Ouest France (31/10/2016)
 

football : Bonchamp avait plus de mordant (6é Tour Coupe de France)

Coupe de France 6é tour
La Suze (DH) - Bonchamp (DH) : 0-1.Plus réalistes, les joueurs de Yoann Gesbert se sont qualifiés grâce à un but de leur capitaine, Joachim Courtin.
Un gardien en feu, des joueurs agressifs dans le bon sens du terme, de la réussite... Bonchamp a eu tous les ingrédients nécessaires pour franchir un tour de supplémentaire de Coupe de France, hier à La Suze.
Un but de Joachim Courtin à la 54e minute, sur une frappe de Yann Prosarpio relâchée par Vincent Martin, a suffi aux bonheurs des Mayennais. « On a fait un vrai match de coupe, apprécie Yoann Gesbert, l'entraîneur de Bonchamp. On a connu un premier quart d'heure, mais on a su laisser passer l'orage. »
Un premier quart d'heure que les Suzerains vont longtemps regretter. Notamment ces trois frappes, sur une même occasion, de Guibert, Daniel et Kabeya. Mais en face, Romain Lanceleur était tout simplement infranchissable. « Il a été extraordinaire », enchérit Yoann Gesbert. Éric Chambron, son homologue de La Suze, a aussi noté la performance du gardien de Bonchamp. « Les garçons savent que c'est un garçon de qualité. Mais on l'a vite conforté, avec cette occasion avec nos trois attaquants dans les 5,50 m. C'est là qu'on doit plier le match. »
Au lieu de ça, les Suzerains ont continué à faire preuve d'inefficacité, malgré plusieurs actions en première période (dont une barre transversale pour Tshiambwaya Kabeya à la 20e). « C'est cette inefficacité qui nous plombe, constate Éric Chambron. Car je n'ai pas grand-chose à reprocher aux joueurs. »
Peut-être, tout de même, un manque de réaction après l'ouverture du score de Bonchamp. Seules les cinq dernières minutes ont rappelé qu'on était dans un match de Coupe de France, après une première période agréable à regarder. « On s'est réorganisés peut-être un peu tard après le but. Mais une fois les changements effectués, les vingt dernières minutes ont été plutôt intéressantes. »
La qualité de Bonchamp n'est pas étrangère à ce manque d'occasions. « On sait qu'une fois menée, Bonchamp est capable de garder le score. » « Nous avons été très rigoureux tactiquement, argumente de son côté Yoann Gesbert. Nous ne nous sommes pas laissés griser car La Suze a des joueurs d'espaces. »
En sortant des rencontres face aux équipes de la ligue du Maine, Bonchamp « a atteint son objectif ». Le prochain souhait de Yoann Gesbert sera d'évoluer à domicile lors du 7e tour. « On sort déjà de trois déplacements consécutifs. » Peut-être. Mais à chaque fois la qualification au bout.
LA SUZE - BONCHAMP : 0-1 (0-0).
Arbitre : T. Rocaboy.
BUT. Bonchamp : Courtin (54').
LA SUZE : Martin, Nilusmas, Perrot, Boby, Allegro, Chambron (Sauvage, 81'), Said, Sugant (Tronchet, 81'), Guibert (N'Gom, 57'), Daniel, Kabeya.
BONCHAMP : Lanceleur, Beunaiche, Huard, Fleury, Diakhaby, Mottais, Courtin (Packer, 74'), Bauland, Prosarpio, Benoit (Fleury, 68'), Messager (Turbet, 84').
 
Ouest France (24/10/2016)
 

Football : bonchamp s'impose largement : 4-0 (dh 16/10/2016)

 Ouest France (17/10/2016)
 

Football : Bonchamp se qualifie logiquement (5é tour coupe de France)

Coupe de France (5etour). Le Mans Villaret (DSR) - Bonchamp (DH) : 1-3.Les Bonchampois se sont mis à l'abri d'un retour des Manceaux dès le premier acte, et sans contestation

Les Manceaux étaient bien conscients de la tâche qu'ils devaient accomplir pour passer ce tour de coupe de France. Mais ils entamaient la rencontre très crispés. Comme le regrettait l'entraîneur Pierre Clément, « Bonchamp, on le savait est une belle équipe. C'est dommage de leur avoir laissé l'opportunité de marquer assez rapidement ».

Après une période d'observation et beaucoup de maladresses, les Bonchampois haussaient le ton. Et trouvaient l'ouverture par Bauland (0-1, 24'). Il mettait les visiteurs sur orbite en battant Missandeau qui venait de repousser deux tentatives de Laribi et Prosarpio. Les locaux, en posant le jeu, venaient inquiéter Lanceleur, le gardien visiteur. Mais Violliot (28') ne cadrait pas sa tête à la suite d'un coup-franc de Dreux. Les Mayennais maîtrisaient le milieu du terrain et doublaient la mise sur un corner de Messager. Diakhaby (0-2, 43') de la tête battait Missandeau, impuissant. Et heureusement pour les Sarthois le gardien répondait présent juste avant la pause sur des frappes.

Après les citrons, Bonchamp tentait de faire le break, mais la défense locale faisait bonne garde autour de Violliot. Grâce à un jeu plus posé, Le Villaret se montrait plus dangereux, mais sans réussite. Comme cette reprise de Caneri trop bien cadrée sur Lanceleur bien placé (67'). Et malgré plusieurs corners successifs, les Manceaux ne trouvaient pas le cadre. Au contraire, sur un débordement de Messager, côté gauche, son centre était repris par Prosarpio (0-3, 73'). Ensuite, c'était à Huard de faire des misères à la défense locale, mais il touchait la transversale de Missandeau. Alors que Lecomte (1-3, 88') réduisait la marque en fin de match, mais trop tard.

Le coach bonchampois Yoann Gesbert se montrait satisfait à l'heure de l'analyse : « On a fait un match sérieux, et on est prêt pour la suite ».

VILLARET - BONCHAMP 1-3
Mi-temps : 0-2. Arbitre : M. Lomi
BUTS. Villaret : Lecomte (88'). Bonchamp : Bauland (24'), Diakhaby (43'), Prosarpio (73')
Ouest France (10/10/2016)
 

FOOTBALL : La Ferté-Bernard - Bonchamp : 2-3 (DH 02/10/2016)

Le bilan devient négatif pour les Fertois : deux défaites, un nul, et seulement une victoire depuis le début de saison.« Avec beaucoup trop de maladresses techniques, énormément de déchets dans le jeu, nous avons aujourd'hui prouvé que nous étions incapables de jouer en DH, analyse l'entraîneur, Sébastien Lambert. Il va falloir se remobiliser et se remettre en question. »
 
Une analyse sévère, mais qui reflétait assez bien la physionomie de la rencontre. Car dès l'entame, c'est Bonchamp qui imprimait le tempo. Sur un contre bien emmené, Messager trompait Lambert d'une frappe croisée (0-1, 10'). Après un premier quart d'heure plutôt difficile, les Fertois revenaient à la hauteur de leurs homologues par Boyomo (1-1,19'). Sur une erreur de la défense locale, Prosarpio profitait d'un ballon mal dosé pour Lambert pour donner l'avantage à son équipe (1-2, 36'). En toute fin de première mi-temps, l'arbitre expulsait le Sarthois Biberon sur un tacle sévère (45').
 
Au retour des vestiaires, Bonchamp reprenait le match à son compte, et Beunaiche le matérialisait d'un tir à ras de terre (1-3, 49'). Dominés dans tous les domaines, il fallait un Lambert des grands jours pour ne pas voir les locaux sombrer. Et pourtant, dans un dernier quart d'heure plutôt équilibré, Chastrusse réduisait le score, redonnant espoir à ses coéquipiers (2-3, 80'). La Ferté poussait mais Bonchamp tenait bel et bien sa victoire. « Je n'ai qu'un regret, c'est de ne pas nous être mis à l'abri à 3-1,précise Yoann Gesbert, coach de Bonchamp. On prend un but qui nous met dans le doute. Nous progressons offensivement car gagner ici n'est jamais évident. »
Mi-temps : 1-2.
Ouest France (03/10/2016)
 

football : Bonchamp se qualifie, rien d'autre à retenir (4é tour coupe de france)

Coupe de France (4etour).Bonchamp (DH) - Le Bourny (DH) : 1-0. À l'issue d'une rencontre sans rythme, les Bonchampois ont obtenu une qualification laborieuse.
On parle souvent de « vrai match de coupe » pour désigner une opposition rythmée, engagée, riche en rebondissements. Mais dans le cas qui nous intéresse on parlera plutôt de « faux match de coupe » tant cette rencontre, qui s'est joué sur un coup de dé, n'a jamais trouvé son envol et fut peu enthousiasmante. Yohan Gesbert, le coach bonchampois en convenait : « On se qualifie, c'est ce qui compte, mais sur le contenu il y a beaucoup à dire. On savait que ça n'allait pas être simple, c'était à nous de mettre du rythme, ce qu'on n'a pas su faire ». En première mi-temps les Bonchampois ne réussirent en effet que rarement à mettre le feu, trop peu en tout cas pour déstabiliser un bloc bournysien bien en place. Prosarpio, après s'être déjà mis en évidence à la 22', s'ouvrit bien le chemin du but à la 35', mais il ne cadra pas ensuite sa frappe. Messager (31') et Huard (36') s'essayèrent à des frappes lointaines. De leur côté, les Bournysiens étaient encore plus timides en attaque.
 
La partie reprenait sur le même rythme, ou plutôt sur la même absence de rythme après la pause, quand les locaux obtenaient un coup-franc bien placé. Prosarpio le tirait, Diakhaby le déviait dans le but de l'infortuné Dufay (53') ! Pascal Pouthier, l'entraîneur bournysien, appréciait modérément ce coup du sort : « Il y a juste un petit contact, ce coup-franc est vraiment généreux. On prend ce but alors qu'on avait bien recommencé et qu'on était bien dans le jeu après s'être trop bridé avant la pause. Ensuite, une fois mené on a montré qu'on était capable de réagir »
 
Effectivement, après cette ouverture du score, les Bonchampois eurent tendance à reculer restant sous la menace d'une égalisation qui aurait pu venir sur des têtes de Chamaret (62') ou Ledoux (68'). Yohan Gesbert déplorait ce manque de sérénité : « On croyait avoir fait le plus dur, mais on leur a laissé le ballon et on s'est fait peur ». Mais l'essentiel était acquis et sans Dufay le succès aurait même pu être plus large sur des occasions de Turbet (84') et Prosarpio (90'+4).
 
BONCHAMP - LE BOURNY : 1-0 (0-0)
Arbitre : M. Grosbois.
BUT. Diakhaby (53').
AVERTISSEMENTS. Bonchamp : Diakhaby (73') et Beunaiche (89').
BONCHAMP : Lanceleur - Fleury Q., Huard, Fleury Th., Diakhaby, Beunaiche, Messager, Bauland (Mottais 56'), Laribi (Packer 70'), Prosarpio, Benoit (Turbet 20'). Ent. : Yohan Gesbert.
LE BOURNY : Duffay - Chamaret, Bertonneau, Gohin, Beunaiche, Gandon, Ledoux (Limagna 76'), Clément (Soumah 45'), Martin, Lesec (Martinault 56'), Croissant ; Ent. : Pascal Pouthier.
Ouest France (26/09/2016)
 
 

FOOTBALL : Ecommoy - Bonchamp : 1-1 (DH 18/09/2016)

« C'est honteux, honteux ! » Franck Breton, le coach d'Ecommoy, n'a pas caché sa colère à la suite de la décision de l'arbitre de siffler un penalty pour Bonchamp, au bout du temps additionnel. Un penalty pour une légère faute et qui sera transformé par Prosarpio pour l'égalisation (1-1, 90+4). Avant cela, le match avait été dominé en grande partie par des Mayennais qui étaient supérieurs aux Sarthois dans bon nombre de domaines, notamment dans le jeu aérien mais qui ont fait preuve d'une grande maladresse. Leur capitaine en premier lieu, auteur de deux têtes (11', 22') qui sont passées bien au-dessus des montants de Salgado. Ce dernier qui est tout près d'offrir la marque à ses adversaires en voulant sauver une balle qui allait sortir en corner. Heureusement pour lui, Messager n'arrive pas à suffisamment redresser le ballon pour le cadrer (28'). À la demi-heure de jeu, Bonchamp se crée sa meilleure occasion avec une tête piquée de Beunaiche. Mais Salgado est vigilant et repousse le danger (31'). Bonchamp a encore l'occasion d'ouvrir la marque avant la pause, avec le bon décalage de Turbet pour Prosarpio, mais ce dernier manque sa frappe (41').
 
Ecommoy revient des vestiaires avec de meilleures intentions mais n'arrive toujours pas à inquiéter Lanceleur. Mais ce dernier va trop jouer avec le feu et sur une action anodine, Bone tente sa chance du milieu de terrain et trompe le gardien sorti trop loin (1-0, 70'). Bonchamp joue alors la fin à fond, mais n'arrive pas à se créer des opportunités. Jusqu'à la 94e minute...
 
Mi-temps 0-0. Arbitre : M. Cortais
 
Ouest France (19/09/2016)
 

Football : Les Bonchampois passent sur coup de pied arrêté (3é tour Coupe de France)

Coupe de France (3etour). Oisseau (D2) - Bonchamp (DH) : 0-3. Les Bonchampois se sont qualifiés grâce aux coups de pied arrêtés. Ils ont vraiment assuré le minimum.
 
« C'est super pour nous car nous n'avions jamais joué une équipe de DH auparavant. Nous n'avons aucun regret car on a fait ce que l'on a pu, analysait, à chaud, Nicolas Brusson, le coach de cette équipe oisselienne. Mais il y avait bien une différence de cinq niveaux aujourd'hui. »
 
C'est vrai, les pensionnaires de district sont sortis avec les honneurs. Ils n'ont certes eu aucune situation dangereuse, ils ont simplement joué avec leurs valeurs, respectant le schéma tactique à la lettre en durcissant leurs deux lignes de quatre et laissant le bouillant Collin en pointe. Cela n'empêchait pas les Bonchampois de bien rentrer dans la partie. Le coup-franc de Prosarpio force Roger, le portier local, à la vigilance (11').
Ils ouvrent logiquement le score par Diakhaby sur corner. La tête du stoppeur visiteur touche le poteau et retombe sur l'épaule de Garnier qui n'a plus qu'à ramasser le cuir au fond des filets (0-1, 13'). Puis, plus rien. Fortement dépositaires du jeu, les Bonchampois oublient leur sens collectif et ronronnent dans l'entre-jeu. « On a totalement déjoué en première période, pestait Gesbert. Les gars ont commencé à gamberger et ils ont eu peur de se blesser ». Pourtant, en fin de première, Messager est à deux doigts d'enfoncer le clou, mais Roger est à la parade (37').
  
Après la pause, la rentrée de Laribi en pointe fait du bien car elle laisse plus de liberté à Prosarpio qui décroche d'un cran pour mieux distribuer. Mais la générosité oisselienne annihile les saines intentions visiteuses, qui manquent cruellement de justesse dans la finition. C'est une nouvelle fois sur coup de pied arrêté qu'ils vont tuer tout suspense. Diakhaby saute plus haut que tout le monde pour signer un doublé de la tête (0-2, 84').
 
La fin de match est décousue, Prosarpio puis Laribi auraient dû donner plus d'ampleur au score mais Roger était dans un grand jour. Laribi, encore de la tête et encore sur corner, offrait pourtant le 3e but aux banlieusards lavallois. « Une qualification compliquée mais méritée car nous n'avons jamais été en danger, retient Gesbert. Nous avons manqué de réalisme sur un terrain difficile ».
 
OISSEAU - BONCHAMP : 0-3 (0-1)
Arbitre M. Janot.
BUTS. Diakhaby (13', 84'). Laribi (91').
OISSEAU. Roger, K. Coignard, Heuveline (Brilland 92'), Moulin, P. Garnier, J. Garnier, Gerlot (Brusson 84'), Moussay, Collin, Fontaine, M. Coignard (Derouet 92'). Ent : Nicolas Brusson.
BONCHAMP. Marçais, Fleury, Huard, Diakhaby, Courtin, Packer (Yansane 80'), Messager, Bauland, Prosarpio, Benoit, Ravé (Laribi 58'). Ent : Yoan Gesbert
 
Ouest France (12/09/2016)
 

FOOTBALL : Bonchamp balayé par le collectif mayennais (DH 04/09/2016)

Bonchamp -Mayenne : 1-4.Bonchamp avait pourtant ouvert le score, mais grâce à une deuxième mi-temps bien maîtrisée, Mayenne s'est logiquement imposé.
 
« Ça fait mal à la tête, mais aujourd'hui on n'avait pas les armes pour rivaliser, surtout en deuxième mi-temps » était bien obligé de reconnaître Yohan Gesbert à l'issue de la lourde défaite concédée par ses joueurs.
Après un départ un peu poussif, les Bonchampois avaient pourtant connu une très bonne période qui avait commencé à la 9' avec un cadeau de la défense mayennaise dont ne profitait pas Prosarpio. Une minute plus tard, Prosarpio n'était pas plus heureux en voyant sa superbe frappe boxée par Guerrier. À la 14' Guerrier se mettait à nouveau en évidence en déviant un coup-franc toujours tiré par l'inévitable Prosarpio. Sur le corner qui s'en suivait, Diakhaby se trouvait à point nommé pour propulser le ballon au fond des filets (15'). Une ouverture du score on ne peut plus logique à ce moment du match.
 
Mais les Mayennais, qui s'attachaient toujours à construire et à rapidement se projeter vers l'avant, n'allaient pas douter très longtemps. Ils égalisaient à la 20' par Joufreau qui se trouvait à la conclusion d'un très beau mouvement collectif. C'est sur ce score de parité qu'était sifflée la pause, Laribi gâchant deux belles opportunités (24' et 38').
 
Si les débats furent relativement équilibrés en première mi-temps, la seconde fut totalement à l'avantage des Mayennais au jeu bien huilé. « En première mi-temps, on ne gardait pas assez le ballon devant. Ensuite, on a rectifié le tir et le bloc est monté. On a fait un beau travail de groupe et c'est ça qui prime chez moi, en plus on a été efficace ». Il y eut d'abord trois occasions franches (Veillard 50', Joufreau 51' et Cornu 52') avant que cette efficacité se concrétise, Marçais fauchant Cornu qui se présentait seul face à lui. Veillard transformait la sentence (55').
 
Un peu perdus, les Bonchampois n'arrivaient pas à se remettre dans le sens de la marche, et Mayenne gérait avec maîtrise et sang-froid son avantage. Trideau ratait le break à la 82', mais une minute plus tard un « missile » de Bastille mettait ses partenaires à l'abri. Sur une action d'école, Veillard parachevait le triomphe de son équipe (90'+3).
 
BONCHAMP - MAYENNE : 1 -4 (1-1)
Arbitre : M. Couillaud.
BUTS. Bonchamp : Diakhaby (15'). Mayenne : Joufreau (20'), Veillard (55'sp, 90'+3) et Bastille (83')
BONCHAMP : Marais - Fleury Q., Yansané, Diakhaby, Courtin, Packer, Messager, Bauland, Laibi, Prosarpio, Benoit, Fleury Th., Joseph, Ravé. Ent. : Yohan Gesbert.
MAYENNE : Guerrier - Diaby, Baldo, Clotagatide, Simon, Grison, Trideau, Briuoa, Joufreau, Veillard, Labbo, Bastille, Delangle, Cornu. Ent. : Anthony Guyard.
 
Ouest France (05/09/2016)
 

Football : Brulon - Bonchamp (DSR 04/09/2016)

 Ouest France (05/09/2016)
 

Football : zoom sur matthieu benoit

Matthieu Benoit a eu un parcours relativement classique en Mayenne. Un club de coeur, l'US Entrammes, une formation au Stade lavallois, un bref passage à l'US Changé et un retour à Entrammes, le point d'ancrage. Puis le voilà donc depuis cette année à Bonchamp : « J'y suis arrivé d'abord pour raisons professionnelles, puisqu'on m'y a proposé un poste d'éducateur sportif. Je sais aussi que certaines personnes me suivaient ».
L'acclimatation, sportive et humaine, s'est faite rapidement : « J'ai trouvé des personnes accueillantes qui mettent rapidement à l'aise. C'est facile de s'intégrer ici. Venant de PH je visais au départ plutôt une place en DSR, je ne pensais pas arriver si rapidement en A ». Titulaire depuis le début de saison, il perçoit le derby de demain comme un vrai test : « Je vais découvrir ce qu'est le haut niveau de DH, ce sera autre chose que Guécelard. Beaucoup attendent avec impatience ce match ». Son entraîneur compte en tout cas beaucoup sur « ce gaucher qui a beaucoup de qualités techniques », et qu'il a installé en meneur de jeu.

Ouest France (03/09/2016)
 

football : Le derby Bonchamp - Mayenne à l'affiche

Division d'honneur. Deuxième journée, et déjà un choc entre Bonchamp et Mayenne. On attend aussi confirmation du bon départ de Château-Gontier.
 
Il fallait se pincer pour voir si on ne rêvait pas à la lecture du premier classement de DH. Apparaissaient tout en haut de la pyramide trois clubs mayennais. Le derby Bonchamp - Mayenne semble donc arriver un peu tôt puisqu'un des deux va y laisser des plumes, si ce ne sont les deux...
 
« Pour moi, ça arrive un peu tôt, c'est une certitude, confirme Yohan Gesbert, le coach bonchampois. Pour des raisons diverses, je vais devoir me passer de Lanceleur, Mottais et Beunaiche, ce sont des absences de poids. Ça va donner leur chance à d'autres, et on va voir si on a un effectif aussi large qu'on l'espère. On a fait un bon début de championnat et on a confirmé en coupe. L'objectif est d'enchaîner et de rééditer le bon début de saison de l'an passé, où on est resté invaincu huit journées. Mais là on tombe sur un gros morceau, qui a effectué un recrutement de qualité ».
 
Du côté du gros morceau en question, on se dit qu'il fallait bien jouer ce derby un jour ou l'autre. Alors, que ce soit demain ne contrarie pas trop Anthony Guyard : « À part Martin, suspendu, et N'Diaye, blessé, j'ai tout le groupe à disposition, avec des revenants qui ont fait des bonnes prestations. Maintenant, à moi de faire les bons choix pour revenir au minimum avec un nul. On va rencontrer une belle équipe de DH, avec deux attaquants (Prosarpio et Laribi) qui peuvent mettre le feu à tout moment. Je m'attends à un match engagé, avec beaucoup d'impact. Ça ne va pas être simple ».
 
En étrillant les réservistes manceaux, l'Ancienne de Château-Gontier s'est offert le plaisir de s'asseoir dans le fauteuil de leader. Une position qui pourrait bien ne pas être aussi éphémère que ça, puisque les Castrogontériens joueront de nouveau à domicile, et face des Ecomméens qu'ils ont fréquentés en DSR l'an passé. Il faut profiter de ce calendrier favorable pour engranger des points.
 
Seule L'AS Bourny a donc baissé pavillon le jour de l'ouverture. Mais c'était face à Mulsanne, et il n'y a pas à rougir de cette courte défaite tant l'armada sarthoise s'est montrée impressionnante. Dimanche, tout dépendra de la composition toujours très aléatoire de l'équipe du Mans
 
Ouest France (03/09/2016)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 © 2017 Esb Football - 53960 BONCHAMP LES LAVAL | Téléphone : 06 70 65 61 90 - Mail football@es-bonchamp.fr - Recherche sur le Site - Connexion